MASSANA

ANNALS DE L'ALBERA ARGELERS DE LA MARENDA - ANNALES DE L'ALBERA ARGELES-SUR-MER

mercredi 7 mars 2007

Quelques numéros passés exceptionnels :

Le numéro 17 -2005 - De Perabona à Massana, l’Epopée d’une tour.
C’est sous la plume de Bernard Rieu que l’histoire du symbole d’Argelès a prit forme. Après des recherches de plusieurs années et des investigations très pointues, l’auteur vous promène hors du temps dans les méandres de l’histoire et de l’évolution parfois romanesque de la vie de la tour. Ces écrits sont illustrés d’une cinquantaine de photos, de plans, souvent inédits, tout comme un texte du XIVième siècle qui a été traduit pour la première fois. C’est un travail de recherche tout à fait exceptionnel.

Vous pourrez aussi suivre les travaux de restauration de la tour Massana et découvrir les notes qui sont d’un grand intérêt.

Le numéro 19 – 2006. Traitant essentiellement d’un sujet scientifique :

Sorède. Le premier four solaire du monde ?.

Cette recherche effectuée par Marie et Antoine Sanchez sur les technologies solaire du passé, relate ici les aventures extraordinaires du Padre Himalaya à Sorède, où il installa en 1900, le four de sa création appelé le Pyrhéliophore. Ce prêtre d’origine portugaise fût même soupçonné d’espionnage ! De nombreuse photos réalisées par les auteurs viennent compléter l’étude.




Le numéro 20
2007. En grande partie consacré à Banyuls de la Marenda

« République Municipale et contrebandière de Banyuls de la Marenda au 19ième siècle ».

Le professeur Jacques Saquer, dans cette étude très fouillée, illustre parfaitement la vie quotidienne de ce port au 19ième siècle. La majorité des habitants étaient plus ou moins impliqués dans ce commerce illicite, combattus durement par les administrations douanières de l’époque, parvinrent à en tirer profit durant quelques décennies. L’éloignement de la ville et ses rares moyens de subsistance favorisant cela. Illustré de cartes et photos de l’auteur, complété avec bonheur, par quatre reproductions de dessins de Diodore Rahoult (1842).


Le numéro 22 - 2007 - La création de Port-Vendres au "siècle des lumières".

Port-Vendres, un petit port sur le littoral méditerranéen sur la Côte Vermeille en Roussillon. Là, la chaîne pyrénéenne vient épouser la mer : un plan d'eau, serti dans un écrin montagneux. Un site favorable, dirions-nous, mais la nature n'est pas tout. Elle offre aux hommes des potentialités qu'ils savent ou qu'ils veulent à tel moment saisir opportunément, "Le territoire est une oeuvre humaine", affirme Roger Brunet. Activités de plaisance et de commerce autour de la nouvelle darse, créée aux XIXe et XXe siècles, bateaux de pêche dans le vieux port...
Ainsi s'exprime Jean Garidou dans son introduction à cette étude très remarquable, le tout pourvu de photos explicatives sur les différentes parties du texte. Plans et dessins d'époque apportent une touche de romantisme dans ce siècle des Lumières

1 commentaire:

Xavi Siniols a dit…

J'ai lu avec intérêt vos dernières parutions. Pour celà, j'adresse mes félicitations aux auteurs et aux concepteurs qui, en étant des bénévoles font un véritable travail de professionnels.
Continuez, vous méritez que l'on vous connaisse mieux.
Le dernier numéro sur le Banyuls de J. Saquer et la contrebande au 19è siècle est remarquable. Vivement votre prochaine publication.