MASSANA

ANNALS DE L'ALBERA ARGELERS DE LA MARENDA - ANNALES DE L'ALBERA ARGELES-SUR-MER

lundi 24 mars 2008

Massana Annals Annales n°24

MASSANA Annals-Annales n°24.
Cette première livraison de l'année 2008, consacre 40 années de publications diverses partagées entre les anciens formats, les nouveaux, l'édition toute en couleur, les numéros spéciaux et les hors séries.
7ième Festival du Livre de la Mer.
Vous trouverez dans ce n°24, une bonne partie réservée au dernier Festival, le 7ième du nom, "Livre de la Mer 2007". L'introduction et la présentation de ces deux journées dans nos pages, sont dues à la plume du président de l'association "Argelès Livre de la Mer", mais aussi au créateur de ce festival André Vinas.
Ce premier chapitre est intitulé du thème du festival :
Les Barques du soleil.
Est rendu ainsi un hommage particulier à François Bernadi père, pêcheur, écrivain et peintre de talent Colliourenc de "soca arrels". Il est très plaisant de parcourir les pages de ses livres qui comportent une multitude de dessins plus expressifs les uns que les autres. Ils reflètent toujours la vie active de ce petit port de pêche dominé par les barques et les filets qui semblent protéger de ses mailles, le tour du célèbre clocher.
Vient ensuite l'hommage rendu à son fils François - lui aussi - vivant à New-York, cinéaste, sorti des études cinématographiques de l'Université de cette ville et qui a déjà à son actif une filmographie très importante de 1979 à 2007.
En souvenir de l'aventure de son père et de son grand-père, il nous a laissé un témoignage écrit, mais surtout deux beaux films :
- La Dernière barque et Gens de la Mer
-
Est publié également dans ce numéro, la conférence donnée à ce festival, par Martine Camiade et Denis Fontaine sur "Les Verreries et Verriers Catalans, l'Albera, Palau del Vidre, Perpignan".

L'Espace Argelès.
Argelès, toujours très présent dans nos articles, s'est vu attribué un petit espace sur la fermeture
provisoire du musée "Casa de les Alberes" en raison des améliorations importantes qui vont y être apporté.
Reportage aussi consacré à l'exposition "Nostra Música" visitée surtout par les classes d'Argelès, qui a eu lieu dans ses salles, avant sa fermeture.

On trouve ensuite un recensement, certainement incomplet, des noms de familles des habitants du Racou dans les années 1950.
Les journées du CIDER à Valmy, la présentation du livre "Ecrits d'Exil", l'inauguration du "Museu de l'Exili" à La Jonquera, complètent la partie mémoire sur la Retirada de 1939.
Les auteurs de Massana tels : Bernard Rieu, Robert Azaïs et André Vinas sont tous réunis pour nous présenter leurs derniers ouvrages.
L'environnement n'est pas oublié grâce à l'article en catalan de Ramon Boix "Canvi Climàtic i Energia" réalisé en étroite collaboration avec la revue de La Jonquera
"l'Esquerda de la Bastida".
Nous n'avons pas oublié non plus les Annales Météo d'Argelès - Albera, tout comme nos excellentes recettes de cuisine catalane.
Le T.G.V, suite...
Comme souvent, nous relatons ce qui ce passe sous le massif de l'Albera et nous ne pouvions
passer sous silence le débouché du Tunnelier sur la commune de Montesquieu. Certainement que dans d'autres parutions nous donnerons une suite sur la transformation du paysage dû à l'élargissement des routes, de constructions de ponts, du remodelage des alentours, etc... Ces derniers reportages sont d'Andreu Capeille.
Enfin pour compléter cette dernière parution, une étude de Gérard Canal sur "Un édifice religieux dédié à Saint-Michel aux environs de Saint-Genis-des-Fontaines?" donnera de quoi méditer sur les origines de monuments ignorés de cette commune.
Photos et repros A. Capeille : Massana n°24, page 4 de couverture - Barque de Collioure - La Dernière barque, toute voile dehors - Le matériel du Musée en cours d'emballage avant déménagement - Le Racou vers la fin des années 1950 - Le maire de La Jonquera le jours de l'inauguration du Museu de L'Exili (foto Esquerda de la Bastida) - Les travaux du TGV - Illustration sur Saint Genis-des-Fontaines.

vendredi 14 mars 2008

Assemblée Générale de Massana du 22.02.08

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE « MASSANA »
UNE REVUE QUADRAGÉNAIRE. 1968 - 2008

Cette dernière assemblée générale de l’association « Massana » est une date importante de l’histoire de la revue. En effet, c’est en octobre 1968 que le premier numéro est sorti des presses avec le format qui fut le sien jusqu’en 1996 (240 x 160) pour terminer la série avec le numéro 59. L’actuelle Massana est titrée « Massana – Albera : Annals. Annales » La première avait un regard plutôt Roussillonnais, la deuxième axée essentiellement sur l’Albera des deux côtés du massif et pour de meilleures informations nous nous sommes jumelés officiellement le 22 février 2003 avec la revue « L’Esquerda de la Bastida » de La Jonquera. Toutefois nos pages ne sont pas exclusivement centrées sur Argelès et l’Albera ; elles sont ouvertes à tout ce qui intéresse le Roussillon et la Catalogne-sud. Nous reprendrons la suite historique de l’association dans un prochain numéro.
Rappelons que l’équipe dirigeante de
1968 était composée d’Andreu Capeille président, d’André Bassou, secrétaire général et Bernard Rieu trésorier. Il y avait au bureau, Jean-Louis Loreto, Roger Grau, Madeleine et Louis Briqueu, Danielle Cermeno, l’abbé André Esparre, Jean-Pierre Grill, Monique Ilary, M. Jammes, René Martin, Jeannine Pagès, Serge Surjus, Alain Miquel et Pierre Pagès.
Le président d’honneur était Gaston Pams, sénateur-maire d’Argelès et conseiller général du canton.
Au fil des ans, des changements ont eu lieu, car beaucoup étaient étudiants, d’autres instituteurs, commerçants, architecte, etc…certains se sont mariés et pour des raisons professionnelles ou familiales ont quittés le pays. Depuis quelques-uns ont pris leur retraite et sont restés fidèles à Massana en étant abonnés ou en créant d’autres associations sur notre commune depuis leur retour à l’ombre de la tour-clocher du village.
(Liste des membres de la société : page 10 du numéro 1 de Massana d’octobre 1968)

- 2007 : Le président est toujours Andreu Capeille secondé par Mme Béatrice Azaïs-Verhille secrétaire et André Vinas trésorier. Le bureau est complété de Mme Jacqueline Payrot chargé des relations transfrontalières, MM. Bernard Rieu, Christian Baillet et Jean-Louis Loreto conseillers pour les informations historiques.
L’Equipe rédactionnelle et de correspondants évolue suivant les sujets. Mais il est quand même à déplorer le manque de volontaires Argelésiens pour écrire dans nos pages, malgré nos appels renouvelés dans les médias Presse ou Radio du département. Nous souhaiterions par exemple que d’autres associations culturelles nous fassent part des animations qu’elles organisent.

- 2008 : C’est donc ce bureau précédent qui a accueilli le vendredi 22 février, à 20h30, salle Mozart d’Argelès-sur-Mer, les participants à l’assemblée générale. Charles Campigna, adjoint à la culture, représentait Pierre Aylagas, maire et président d’honneur excusé.
A l’ouverture de l’assemblée, Charles Campigna fit plaisir à tous les membres, mettant en évidence : « l’importance culturelle de Massana, devenue dans les quatre dernières décennies, une véritable institution pour la ville. Lui-même depuis son enfance ayant toujours vu la revue dans les mains de ses parents »

- Le président Andreu Capeille : remercia les membres présents et expliqua comment fonctionne la revue au point de vue de la rédaction et de la parution. Il exprima aussi sa joie, de souligner que la revue existe depuis 40 ans, grâce au soutiens des abonnés, des adhérents et des conseils municipaux qui se sont succédé depuis la création en 1968, en espérant que tous continuerons d’apporter leur aide. Il souligna aussi son intervention auprès de la rédaction de la revue « l’Accent Catalan » du Conseil général afin de suggérer que soit inclus dans ses pages l’annuaire des blogs culturels des P.O, étant donné que les échanges par internet se multiplient.
Il intervint aussi auprès de M. Charles Campigna, au sujet de l’insertion des activités de Massana dans la revue municipale « Granotes » ce qui, sans aucun doute, sensibiliserait mieux les Argelésiens sur notre publication ! Il remercia les autres communes du canton qui n’hésitent pas, parfois, à commander chez leur distributeur de presse, le numéro traitant d’un sujet qui les intéresse.
Le service culturel « Patrimoine et Catalanité » du Conseil général ne fut pas oublié, car en dehors des subventions, il contribue à fournir aux collèges, lycées du département et à la « Bibliothèque départementales de Thuir » des exemplaires de la revue qui est devenue une excellente référence auprès du monde universitaire.
Notre revue jumelle « L’Esquerda de la Bastida » de La Jonquera, continue elle aussi à distribuer à ses abonnés, Massana, qui connaît, à cette occasion une excellente réputation dans le versant sud du massif. Les lecteurs d’Argelès peuvent se procurer l’Esquerda dans les locaux du Musée Casa de les Alberes.

- La secrétaire Béatrice Azaïs-Verhille : Maman depuis peu d’un petit Guilhem, Béatrice n’a pu assister à l’A.G, mais elle informa les participants des actes de l’année écoulée, grâce à sa lettre lue par le président. Le conseil d’administration, lui adresse ses sincères félicitations, ainsi qu’à son mari et à ses parents.

- Le trésorier André Vinas : Après avoir terminé la lecture du rapport de trésorerie, André Vinas ajouta quelques commentaires appréciés de l’auditoire :

« Il est toujours agréable pour le trésorier d’une association de présenter une situation financière saine et qui permet d’envisager l’avenir avec optimisme. Je pense que la lecture du compte d’exploitation vous a montré que Massana va bien et que la gestion de son président est irréprochable, et cela depuis l’origine de la revue, c’est-à-dire depuis quarante ans !
Toutefois le trésorier se permettra une remarque. Il est incontestable que, comme c’est le cas pour de très nombreuses associations, une part importante de nos recettes vient de subventions, (mairie et conseil général). Il n’est pas absurde de penser (on n’a aucun mal à en trouver des exemples) que, des circonstances imprévues pourraient, sinon tarir, mais diminuer cette source de ressources. Nous devons remercier ceux qui nous aident et souhaiter qu’ils puissent le faire longtemps encore, mais il serait sage de tendre vers une indépendance financière de plus en plus grande. Il faudrait étudier sérieusement les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir »

Après les diverses interventions, quitus a été donné au président, à la secrétaire et au trésorier pour leur gestion. Il fut ensuite procédé à l’élection du nouveau bureau qui reconduit à leur poste respectif, la même équipe dirigeante pour cette année 2008.
Les questions diverses furent abordées et s’installa un petit débat très cordial, ce qui permit à :

- Alain Miquel de se proposer d’intervenir auprès de l’association « Capbreu », afin que celle-ci développe et expose ses travaux dans la revue.

- Louis Massot rappela le chantier de restauration de la chapelle Saint-Laurent et des péripéties qui se sont produites pour le portage du matériel sur place et de son utilisation, tout cela il y a maintenant quelques 40 ans.

- Jean-Louis Loreto jugea de l’importance du matériel archéologique maintes fois exposé par Massana ou en photo dans la revue et fit la différence entre le dépôt existant et ce qui avait été rendu à leurs propriétaires. Il commenta aussi que des questions lui avaient été posées, à savoir ce qu’étaient devenus certains objets. Entreposés au premier étage de la tour-clocher, ces divers matériels, appartiennent aujourd’hui à la commune ; c’est le musée « Casa de les Alberes » qui est le garant de la bonne conservation du dépôt actuel.

- André Capeille fit part à Daniel Chaban de son désir de le voir continuer à rendre compte dans la publication des diverses activités de « l’Association du Patrimoine » de Laroque-des-Albères. Il souligna aussi les excellentes relations de partenariat avec l’association « Argelès Livre de la Mer ».
L’assemblée leva la séance à 22h